Notes de lecture

Dans le même numéro

Arts et Lettres contre l'esclavage, de Marcel Dorigny

novembre 2018

#Divers

C’est à une «histoire par l’art» que convie Marcel Dorigny, pour apprécier les combats politiques des artistes et écrivains contre ­l’esclavage colonial, la traite négrière et leurs mémoires contemporaines. Les œuvres présentées et commentées ont «participé à l’émergence d’une vision nouvelle de l’espèce humaine». Le lecteur pourra découvrir des représentations des navires négriers, où «les nègres, entassés pêle-mêle, exposés à mille corruptions au fond d’un navire infecté», voient leurs «symptômes aggravés par le désespoir qui ronge [leurs] âmes et les traitements durs dont on [les] accable», selon le chirurgien de marine Alexander Falconbridge en 1789. De cruels sévices sont infligés au corps de l’esclave, sanctions d’un manquement à l’effort ou au terme de chasses, conduites notamment à l’aide de chiens spécialement dressés pour réprimer les fuites d’esclaves, dont le gouverneur de la Mar

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Cercle d'art, 2018
2 p. 29 €

Jonathan Chalier

Secrétaire de rédaction de la revue Esprit, chargé de cours de philosophie à l'École polytechnique et à l'Institut catholique de Paris.

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.