Notes de lecture

Dans le même numéro

Étoiles vagabondes de Sholem Aleykhem

Trad. du yiddish par Jean Spector

juil./août 2020

«Regarde, les étoiles tombent… s’exclame Reyzl d’une voix tremblante, et son cœur bat très fort. Leybl se met à rire… L’histoire des étoiles est la suivante: chaque étoile est l’âme d’une personne. Là où va l’âme, là va aussi la personne. C’est pourquoi il nous semble que les étoiles tombent. – Mais les étoiles ne tombent pas, les étoiles vagabondent.» Cet échange, à Holenechti, en Bessarabie, entre deux adolescents, Leybl, le fils de l’homme le plus riche, et Reyzl, la fille unique du chantre, est à l’image de ce roman, paru en yiddish sous forme de feuilleton dans un journal polonais entre 1909 et 1911 et traduit pour la première fois en français. En témoignant de la vigueur et de la centralité de la musique et du théâtre comme porteurs de rêve et d’espoir, dans un monde aujourd’hui disparu, celui de la vie juive aux confins de l’Europe du début du xxe siècle, les mots de Sholem Aleykhem vibrent comme une invitation à la magie du voyage et résonnent toujours avec pertinence. À travers la richesse d’une langue, à la fois poétique et trucu

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Le Tripode, 2020
618 p. 25 €

Sylvie Bressler

Critique littéraire à la revue Esprit depuis 2002.

Dans le même numéro

Ce dossier coordonné par Jean Godefroy Bidima et Antoine Garapon fait entendre les voix multiples de l’Afrique. Depuis leur perspective propre, ces voix africaines débordent la question postcoloniale et invitent au dialogue ; elles participent à la construction d'une commune humanité autour d’un projet de respect de la vie. À lire aussi dans ce numéro double : la participation dans le travail social, les analogies historiques de la pandémie, les gestes barrières face aux catastrophes écologiques, l’antiracisme aux États-Unis et l’esprit européen de Stefan Zweig.