Notes de lecture

Dans le même numéro

Israël.Une démocratie fragile de Samy Cohen

septembre 2021

Alors qu’Israël est plongé dans la plus sérieuse crise politique qu’il ait connue, le livre de Samy Cohen vient à son heure. L’auteur, directeur de recherche émérite du CERI, qui a publié déjà plusieurs ouvrages sur la situation dans ce pays, évoque cette démocratie qu’il qualifie lui-même de fragile. Constatant les évolutions préoccupantes qui affectent de nombreuses démocraties devenues populistes, voire « illibérales », il observe qu’aucune étude n’a été faite sur la situation en Israël, où pourtant « la question de la démocratie divise les Israéliens, enflammant les passions… Ses plus fervents partisans décrivent Israël comme la seule démocratie du Proche-Orient, tandis que d’autres vont jusqu’à nier son caractère démocratique et le qualifient d’ethnocratie ».

Samy Cohen estime pour sa part qu’Israël est une « démocratie qui n’appartient pas à la famille des démocraties libérales du monde occidental », en offrant un modèle à part, avec une double identité, juive et démocratique. Mais surtout, elle est fragile et réversible depuis que Benyamin Netanyahou, au pouvoir depuis douze ans, a laissé la droite nationaliste et religieuse développer une offensive antilibérale, mettant en cause l’action même des pouvoirs qui sont les contrepoids indispensables à l’exercice d’une vie pleinement démocratique. En 2017, le président Rivlin, pourtant lui-même issu du Likoud, mettait en garde le gouvernement contre ses tentatives de saper les piliers de la démoc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Fayard, 2021
288 p. 22 €

Denis Bauchard

Conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères.

Dans le même numéro

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.