Notes de lecture

Dans le même numéro

J’étais prêtre et ne suis plus chrétien de Charles Condamines

mars 2020

Charles Condamines, auteur d’articles sur les mouvements associatifs de solidarité et surtout sur les relations entre l’Église et la dictature au lendemain du coup d’État au Chili, vient de publier un livre dont le titre ne laisse pas indifférent : J’étais prêtre et je ne suis plus chrétien. Si ses proches étaient au courant, nombre de ceux qui ont travaillé à ses côtés ont découvert, sans trop d’étonnement à vrai dire, sa première vie.

Cet ouvrage retrace le parcours initial : l’enfance d’un petit paysan sage du Rouergue profond, où l’Église est omniprésente jusque dans les années 1960. « Je ne suis jamais entré en religion, c’est l’Église qui m’a mis au monde. » Il se considère en effet comme le fils par procuration de son oncle prêtre : « Je fus le fruit de mon oncle curé. Il a pu rester chaste et avoir un fils à sa ressemblance puisque né de sa sœur. Un inceste sacré ? » Les premiers chapitres sont à cet égard une étonnante étude ethno­sociologique dont il est lui-même le sujet, une autobiographie émaillée d’anecdotes mais aussi lestée d’une analyse du contexte hist

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
L’Harmattan, 2019
264 p. 25 €

Christian Mongin

Christian Mongin est médecin.

Bernard Topuz

Bernard Topuz est médecin de santé publique et rédacteur à la revue Prescrire.

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Bernard Perret, regrette que la prise de conscience de la crise écologique ait si peu d’effet encore sur la science et les réalités économiques. C’est tout notre cadre de pensée qu’il faudrait remettre en chantier, si l’on veut que l’économie devienne soutenable. À lire aussi dans ce numéro : survivre à Auschwitz, vivre avec Alzheimer, le Hirak algérien, le jeu dangereux entre l’Iran et les États-Unis et un entretien avec les réalisateurs de Pour Sama.