Notes de lecture

Dans le même numéro

L'Éthique du survivant. Lévinas, une philosophie de la débâcle, de François-David Sebbah

Le dernier livre de François-David Sebbah, qui paraît dans la collection dirigée par Jean-Michel Salanskis et Albert Piette, n’est pas un livre destiné à rassurer ou à apaiser. Composé de trois chapitres, qui reprennent des articles déjà écrits (l’un déjà paru, l’autre inédit en français, le dernier à paraître) et qui se trouvent enrichis ici par des « Envois » et un « Épilogue » en guise d’introduction et de conclusion, L’Éthique du survivant s’oppose à toute interprétation trop bienveillante de la pensée lévinassienne pour la mener vers ce que l’auteur nomme une «éthique impitoyable». Par là, l’ouvrage trace une transversale dans l’ensemble de l’œuvre d’Emmanuel Levinas, des descriptions romanesques écrites durant la guerre à l’éthique sacrificielle qui se fait jour à partir d’Autrement qu’être (1974) et se prolonge jusqu’à des textes comme « Mourir pour… » (1987).

Pour y parvenir, François-David Sebbah fait résonner la description de la débâcle de 1940 avec l’éthique sombre et exigeante de la

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements ; ou si vous avez déjà un abonnement, vous pouvez vous connecter ici.
Presses universitaires de Paris Nanterre, 2018
86 p. 10 €