Notes de lecture

Dans le même numéro

La fabrique des salauds de Chris Kraus

janv./févr. 2020

Il y a une quinzaine d’années, le cinéaste et écrivain allemand Chris Kraus découvre dans ses archives familiales que ses aïeux qui vivaient dans les pays baltes avaient pris part en 1941 à la Shoah par balles. Pendant plusieurs années, il poursuit des recherches sur sa famille et sur l’histoire de l’Allemagne pendant et après la guerre. La Fabrique des salauds en est l’aboutissement : s’il s’agit d’une œuvre de fiction, l’on y décèle la volonté de l’auteur de ne rien taire ni absoudre de l’infamie des siens, mais d’y faire face avec intransigeance. Il y a quelques années, des chercheurs allemands avaient conduit une enquête auprès d’une cinquantaine de familles allemandes, descendant de criminels de guerre avérés. Il apparaissait qu’à la culture mémorielle officielle ­s’opposait radicalement la mémoire privée. «Une chose semble claire, concluaient en effet les auteurs, aux yeux de toutes les citoyennes et de tous les citoyens allemands: grand-père n’était pas un nazi[1].» Le roman de Kraus en est l’affirmation exactement contraire. Et l’on conçoit qu’il

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Belfond, 2019
880 p. 24,5 €

Benédicte Chesnelong

Bénédicte Chesnelong est avocate au barreau de Paris, spécialisée en droit des affaires et droit pénal international. Ayant commencé sa carrière dans le cabinet de Robert Badinter, elle a par la suite travaillé pour la Commission environnement du Parlement européen, le Conseil de l’Europe et les Nations Unies, notamment comme chargée de mission au Kosovo.…

Dans le même numéro

L'universel est à nouveau en débat : attaqué par les uns parce qu'il ne serait que le masque d'une prétention hégémonique de l'Occident, il est défendu avec la dernière intransigeance par les autres, au risque d'ignorer la pluralité des histoires et des expériences. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Anne Lafont, fait le pari que les transformations de l'universel pourront fonder un consensus durable : elles témoignent en effet de l'émergence de nouvelles voix, notamment dans la création artistique et les mondes noirs, qui ne renoncent ni au particulier ni à l'universel. À lire aussi dans ce numéro : la citoyenneté européenne, les capacités d'agir à l'ère numérique, ainsi que les tourmentes laïques, religieuses, écologiques et politiques.