Notes de lecture

Dans le même numéro

Nul lieu n’est meilleur que le monde

juil./août 2021

L’anthologie consacrée à Wendell Berry permet au public français de découvrir l’œuvre d’un poète dont la renommée n’est plus à faire aux États-Unis, qui conjugue le souci de la terre et l’engagement écologique avec une critique de la course au progrès et de ses effets délétères.

Fêté par Obama, lauréat du prix Pulitzer, considéré comme l’une des consciences majeures de l’écologie, Wendell Berry, né en 1934, jouit d’une renommée importante aux États-Unis. Poète, essayiste, romancier, l’homme aurait pu poursuivre une brillante carrière universitaire, mais il a choisi de vivre comme agriculteur, cultivant une terre ancestrale dans le Kentucky, au lieu-dit… Port-Royal !

Souvenez-vous que le terreau céleste

n’a pas besoin d’être trop riche

pour quelqu’un qui a été heureux à Port-Royal.

Ce choix de vie permet de mesurer son engagement concret dans le combat écologique ainsi que la place centrale d’une éthique conjuguant vie et œuvre. Et c’est bien cette dimension éthique, mélange de rigueur, d’ouverture d’esprit et de simplicité que l’on découvre dans le choix de poèmes publiés en version bilingue par Arfuyen. Un lyrisme sobre y déploie une ample méditation où le chant de la terre aimée est constant :

Vous reconnaîtrez en moi la terre, comme autrefois

j’aurais voulu la connaître en moi-même : ma terre

qui fut mon souci, mon fidèle devoir depuis ma naissance.

Cette louange quasi franciscaine (les oiseaux sont très présents dans les poèmes) n’exclut en rien la critique et l’amertume face à un monde

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Arfuyen, 2018
160 p. 18 €

Pascal Riou

Pascal Riou est un écrivain et poète français. Il a publié une dizaine de recueils chez Cheyne Éditeur où il fut, aux côtés de Marc Leymarios, le créateur et directeur de la collection « D’une voix l’autre », dévolue à la poésie étrangère contemporaine. Il participe par ailleurs depuis vingt ans aux activités de la revue littéraire Conférence et des Éditions du même nom.…

Dans le même numéro

Nos attentes à l’égard de la littérature ont changé. Autant qu’une expérience esthétique, nous y cherchons aujourd’hui des ressources pour comprendre le monde contemporain, voire le transformer. En témoigne l’importance prise par les enjeux d’écologie, de féminisme ou de dénonciation des inégalités dans la littérature de ce début du XXIe siècle, qui prend des formes renouvelées : le « roman à thèse » laisse volontiers place à une littérature de témoignage ou d’enquête. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Alexandre Gefen, explore cette réarticulation de la littérature avec les questions morales et politiques, qui interroge à la fois le statut de l’écrivain aujourd’hui, les frontières de la littérature, la manière dont nous en jugeons et ce que nous en attendons. Avec des textes de Felwine Sarr, Gisèle Sapiro, Jean-Claude Pinson, Alice Zeniter, François Bon.