Notes de lecture

Dans le même numéro

Quand la forêt brûle de Joëlle Zask

Alors que les flammes dévorent la forêt amazonienne, l’Afrique centrale, l’Indonésie ou encore la Sibérie, Joëlle Zask tente de cerner la place que les feux ont dans nos sociétés, et plus particulièrement l’indéniable menace qu’est le « mégafeu ». Ce dernier met en péril non seulement la biodiversité, mais également la capacité de résilience de la forêt, portant atteinte à des surfaces supérieures à vingt mille hectares, contre lequel ni l’écosystème ni nos sociétés ne peuvent lutter. Avant l’ère industrielle, le feu ne servait pas seulement à nous nourrir ; il était déjà utilisé de manière préventive et défensive, en créant des espaces de protection et en renforçant la capacité de résistance de la forêt. La philosophe va jusqu’à renommer notre ère géologique : l’anthropocène serait, sous certains aspects, un véritable « pyrocène », puisque d’importants espaces doivent leur forme courante aux feux des hommes. La distinction entre les mégafeux et ces derniers s’avère d’autant plus utile que la nature a besoin d’être incendiée, de maniè

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Clémentine Paliotta

Clémentine Paliotta est étudiante en master de théorie politique à Sciences Po Paris et assistante de rédaction chez Esprit (2019).

Dans le même numéro

Suite à la crise des Gilets jaunes, ce dossier, coordonné par Jean-Louis Schlegel et Jacques-Yves Bellay, décrit une France en archipel de bassins de vie : certains fragiles et relégués, d’autres attractifs et dynamiques. À lire aussi dans ce numéro : la révolution tunisienne, la tragédie du Venezuela et l’esprit du christianisme.