Notes de lecture

Dans le même numéro

Le reniement démocratique. Néolibéralisme et injustice sociale de Gilles Dorronsoro

mai 2020

Le politiste Gilles Dorronsoro, connu pour ses travaux sur les relations internationales, s’attaque ici au néolibéralisme, entendu avec Foucault comme une gouvernementalité plutôt qu’une idéologie ou qu’une théorie économique. L’ouvrage ne cherche pas à apporter des conclusions nouvelles : sa force est de rassembler les travaux menés dans ce champ et d’aborder les différents aspects de l’expérience néolibérale. Ainsi sont liées les inégalités socio-économiques et les discriminations de genre ou d’origine ethnique, les pratiques et leurs discours de justification, les politiques publiques et l’expérience intime ou personnelle. Contre les idées fausses les plus intégrées et des discours tirés de la vie politico-médiatique ou intellectuelle française, l’argumentaire est riche en données scientifiques, à la pointe de l’épistémologie en sciences sociales. Il brosse un tableau large des crises qui touchent nos systèmes politiques et sociaux, avec le néolibéralisme qui domine depuis les années 1980 comme principale cause. On pourra néanmoins juger ces liens distendus et ce néolibéralisme fourre-tout. Y a-t-il une pensée dominante au pouvoir qui, tout à la fois, prod

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Fayard, Raison de plus, 2019
192 p. 18 €

Matthieu Febvre-Issaly

Doctorant en droit public à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialisé en droit constitutionnel comparé et en théorie du droit.

Dans le même numéro

Ce dossier spécial décrit l’expérience de vulnérabilité commune suscitée par l’épidémie, interroge les règles de l’exception qui lui répond et explore les différents imaginaires qu’il sollicite. À lire aussi dans ce numéro : les pressions chinoises sur la recherche, les discours de haine en ligne et un entretien avec Emma Lavigne sur le Palais de Tokyo.


✅  Les articles du dossier sont en accès libre