Notes de lecture

Dans le même numéro

Pour un humanisme vital de Frédéric Worms

mai 2020

Un «vitalisme critique»: telle est la pensée qui anime ces quarante-huit lettres, adressées à une amie anonyme par le philosophe Frédéric Worms. Par cet essai épistolaire, le professeur de l’École normale supérieure et membre du Comité consultatif national d’éthique s’inscrit à nouveau dans la lignée de Bergson. S’entremêlent ici, au gré des sujets, les apports de Canguilhem et de Butler, de Foucault et de Bowlby. La biologie y est indissociable de la biographie et la mortalité, dans cette philosophie critique, s’étend jusqu’aux rapports entre les humains, jusqu’à leur violation. «La vie, c’est la mort», note encore l’auteur, citant Claude Bernard. Worms, dans des lignes particulièrement sensibles, appelle à un «humanisme vital». Manière de répondre, en actes, aux «dangers du moment» – ceux-là mêmes qui menacent aujourd’hui nos corps, nos pensées, nos existences. Europe, bioéthique, intelligence artificielle : et si notre époque était celle d’une révolution du vivant ? Une telle question ouvre sur les relations morales, sociales, éthiques entre les hommes, à l’échelle la plus intime ou la plus étendue, jusqu’à celle du monde, lorsque l’horizon historique, ramené à la Terre et à sa préservation, nous relie, chaque jour un peu plus, au vivant.

Odile Jacob, 2019
314 p. 21,9 €

Paloma Hidalgo

Ancienne élève de l’École du Louvre, Paloma Hidalgo étudie la littérature à l’École normale supérieure de Paris et le management à HEC, avant d’achever sa formation par un cursus de sciences sociales de la London School of Economics, University of London. Journaliste scientifique, critique d’art et critique littéraire notamment pour Le Monde et Art Press, elle fait ensuite un passage au Times, et…

Dans le même numéro

Ce dossier spécial décrit l’expérience de vulnérabilité commune suscitée par l’épidémie, interroge les règles de l’exception qui lui répond et explore les différents imaginaires qu’il sollicite. À lire aussi dans ce numéro : les pressions chinoises sur la recherche, les discours de haine en ligne et un entretien avec Emma Lavigne sur le Palais de Tokyo.


✅  Les articles du dossier sont en accès libre