Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Rétrospective 2021

par

Esprit

décembre 2021

C’est à un double exercice, de lucidité et de mobilisation de nos désirs collectifs, que la revue a voulu s’astreindre tout au long de l'année 2021. Prenant acte de notre désorientation profonde depuis l’irruption du virus il y a deux ans, de la crise de confiance qu’il a mise au jour et du bouleversement de nos existences personnelles et politiques, nous avons voulu prendre au sérieux tout autant nos aspirations à vivre autrement, à repenser les liens qui nous unissent aux autres et au monde vivant, à réveiller notre imagination des possibles.

 

Femmes en mouvements

N°471 - Janvier-février 2021

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».

 

Science sans confiance

N°472 - Mars 2021

On oppose souvent science et croyance, comme si ces deux régimes de discours n’avaient rien de commun. Pourtant, c’est généralement quand l’un des deux fait défaut que l’autre subit une crise. Dans le contexte de la pandémiel, l’incapacité des experts et des gouvernants à rendre compte des conditions selon lesquelles s’élaborent les vérités scientifiques, ou à reconnaître la part de ce que nous ne savions pas, a fini par rendre suspecte toute parole d’autorité facilitant la circulation et l’adhésion aux théories les plus fumeuses. Comment s’articulent aujourd’hui les registres de la science et de la croyance ? C’est à cette question que s’attache le présent dossier, coordonné par le philosophe Camille Riquier, avec les contributions de Jean-Claude Eslin, Michaël Fœssel, Bernard Perret, Jean-Louis Schlegel, Isabelle Stengers. À lire aussi dans ce numéro : l’avenir de l’Irak, les monopoles numériques, les enseignants et la laïcité, et l’écocritique.

 

Changer d'État

N°473 - Avril 2021

Les difficultés rencontrées dans la gestion de l’épidémie de Covid-19 ont remis en lumière le rapport paradoxal que la France entretient avec son État. Censé décider de tout, il est le recours évident en situation de crise, en même temps qu’il concentre l’essentiel des critiques. Coordonné par Lucile Schmid, ce dossier entend reposer la question d’un juste partage des responsabilités entre l’État et d’autres acteurs - collectivités territoriales, citoyens, syndicats ou entreprises – pour construire un horizon d’action commun. Alors même que la pandémie marque le retour en grâce de l’action publique, comment changer concrètement la figure de l’État pour apaiser sa relation avec la société et lui permettre de répondre aux aspirations contemporaines en matière d’écologie et de justice sociale ? 

 

L’idée libérale en question

N°474 - Mai 2021

Force structurante de notre modernité, le libéralisme concentre ces dernières années toutes les critiques. Pourtant, lorsque certains fustigent la société du tout marché, l’individualisme et l’égoïsme contemporains, l’élitisme, les inégalités ou l’autoritarisme, est-ce bien à l’idée libérale qu’ils en ont ? La démocratie peut-elle se passer du libéralisme ? C’est à ces questions que s’attache ce dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon. Issu d'une tradition plurielle, le libéralisme est capable de se renouveler et de se combiner avec d’autres courants de pensée politique. À quelles conditions, et dans quelles formes nouvelles peut-on défendre aujourd’hui l’idée libérale ? À lire aussi dans ce numéro : l’Allemagne après la réunification, les pays baltiques, la mémoire selon Ernest Pignon-Ernest, une lecture de Nœuds de viede Julien Gracq, et la vie de Konrad von Moltke, le délégué de la nature.

 

Une épidémie de fatigue

N°475 - Juin 2021

Les enquêtes de santé publique font état d’une épidémie de fatigue dans le contexte de la crise sanitaire. La santé mentale constitue-t-elle une « troisième vague  » ou bien est-elle une nouvelle donne sociale ? L’hypothèse suivie dans ce dossier, coordonné par Jonathan Chalier et Alain Ehrenberg, est que la santé mentale est notre attitude collective à l’égard de la contingence, dans des sociétés où l’autonomie est devenue la condition commune. L’épidémie ne provoque pas tant notre fatigue qu’elle l’accentue. Cette dernière vient en retour révéler la société dans laquelle nous vivons – et celle dans laquelle nous souhaiterions vivre. À lire aussi dans ce numéro : archives et politique du secret, la laïcité vue de Londres, l’impossible décentralisation, Michel Leiris ou la bifurcation et Marc Ferro, un historien libre.

 

Politiques de la littérature

N°476 - Juillet-août 2021

Nos attentes à l’égard de la littérature ont changé. Autant qu’une expérience esthétique, nous y cherchons aujourd’hui des ressources pour comprendre le monde contemporain, voire le transformer. En témoigne l’importance prise par les enjeux d’écologie, de féminisme ou de dénonciation des inégalités dans la littérature de ce début du XXIe siècle, qui prend des formes renouvelées : le « roman à thèse » laisse volontiers place à une littérature de témoignage ou d’enquête. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Alexandre Gefen, explore cette réarticulation de la littérature avec les questions morales et politiques, qui interroge à la fois le statut de l’écrivain aujourd’hui, les frontières de la littérature, la manière dont nous en jugeons et ce que nous en attendons. Avec des textes de Felwine Sarr, Gisèle Sapiro, Jean-Claude Pinson, Alice Zeniter, François Bon.

 

Où habitons-nous ?

N°477 - Septembre 2021

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.

 

Leçons rwandaises

N°478 - Octobre 2021

La publication du rapport Duclert a réouvert le débat sur les responsabilités du gouvernement, de la diplomatie et de l’armée françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda. Quelles leçons peut-on tirer des événements, mais aussi de la difficulté, dans les années qui ont suivi, à s’accorder sur les faits et à faire reconnaitre la vérité historique ? Ce dossier coordonné par Joël Hubrecht, interroge le partage des responsabilités entre autorités politiques et militaires, les difficultés inhérentes aux opérations extérieures, notamment en Afrique, et le bilan de ces interventions, au moment où la France choisit de réduire sa présence au Sahel.. À lire aussi dans ce numéro : l’avenir de l’Afghanistan, djihadisme et démocratie, gouverner le trottoir, à qui profite le crime ?, le retour à Rome d’Hédi Kaddour et le carnaval Belmondo.

 

Internet en mal de démocratie

N°479 - Novembre 2021

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis considérables. Le bouleversement introduit par le numérique remet en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique : l'égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information, le pluralisme. Quelles stratégies adopter face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, le dossier examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.

 

Un monde en sursis

N°480 - Décembre 2021

Le changement climatique a donné un nouveau visage à l’idée de fin du monde, qui verrait s’effondrer notre civilisation et s’abolir le temps. Alors que les approches traditionnellement rédemptrices de la fin du monde permettaient d’apprivoiser cette fin en la ritualisant, la perspective contemporaine de l’effondrement nous met en difficulté sur deux plans, intimement liés : celui de notre expérience du temps, et celui de la possibilité de l’action dans ce temps. Ce dossier, coordonné par Nicolas Léger et Anne Dujin, a voulu se pencher sur cet état de « sursis » dans lequel nous paraissons nous être, paradoxalement, installés. À lire aussi dans ce numéro : le califat des réformistes, la question woke, un hommage à Jean-Luc Nancy, la Colombie fragmentée, la condition cubaine selon Leonardo Padura, et penser en Chine.