Manifestation à Hong Kong contre la loi d'extradition, le 12 juin 2019 (photo Studio Incendo via Flickr)
Dans le même numéro

La fin de Hong Kong ?

En Chine, toute critique à l’égard du pouvoir est considérée comme une atteinte à la sécurité de l’État.

« La Chine et les États-Unis doivent essayer d’éviter une nouvelle guerre froide et trouver de nouveaux moyens de coopérer malgré leurs différences », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Wang Yi devant l’Assemblée populaire nationale (APN) qui s’est réunie exceptionnellement en mai pour cause de coronavirus. Le ministre s’exprimait après que les « loups guerriers », cette nouvelle race d’ambassadeurs, avaient adopté une attitude offensive contre les pays occidentaux, mais aussi contre de nombreux pays africains. La pandémie de coronavirus qui, dans un premier temps, avait permis à Pékin d’améliorer largement son image internationale grâce à ses offres de masques et de matériel médical, a aujourd’hui des effets contraires : d’une part, la Chine refuse d’annuler la dette des pays les plus pauvres et, d’autre part, elle fait du chantage à ses partenaires pour leur envoyer ce matériel médical. Certains cercles proches du pouvoir s’inquiètent de la détérioration de l’image de la République populaire à un moment où les échecs occidentaux, notamment américains, dans la lutte contre la pandémie auraient dû lui permettre de mar

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Philippe Béja

Jean-Philippe Béja est un politologue, sinologue et directeur de recherche au CNRS, ainsi qu’au CERI. Il a notamment écrit À la recherche d’une ombre chinoise, Le mouvement pour la démocratie en Chine (1919-2004) (Éditions du Seuil, 2004).

Dans le même numéro

Ce dossier coordonné par Jean Godefroy Bidima et Antoine Garapon fait entendre les voix multiples de l’Afrique. Depuis leur perspective propre, ces voix africaines débordent la question postcoloniale et invitent au dialogue ; elles participent à la construction d'une commune humanité autour d’un projet de respect de la vie. À lire aussi dans ce numéro double : la participation dans le travail social, les analogies historiques de la pandémie, les gestes barrières face aux catastrophes écologiques, l’antiracisme aux États-Unis et l’esprit européen de Stefan Zweig.