Dans le même numéro

Le recul de la social-démocratie : le cas de la Grande-Bretagne

juillet 2009

#Divers

La cuisante défaite du parti travailliste aux élections régionales et aux élections européennes ne fait que renforcer le climat de fin de règne qui entoure le gouvernement Brown. Les douze années au pouvoir des travaillistes n’en finissent pas de s’achever, au milieu des scandales, des démissions de ministres, des rumeurs de complots, toujours différés, pour démettre le premier ministre. Que reste-t-il du New Labour et de son chef, pourtant fêté comme le sauveur du système financier mondial il y a quelques mois, alors que les travaillistes viennent d’atteindre leur score le plus bas depuis 1910 ?

Les indemnités des députés

Nul n’ignore qu’un certain nombre de députés (en plus grand nombre du côté conservateur que du côté travailliste) a profité du système d’indemnisation offert par le Parlement britannique au-delà du raisonnable. Les procédures permettent à un député de se faire rembourser une partie de l’achat et de l’entretien de deux maisons, l’une dans sa circonscription et l’autre à Londres, sur présentation de justificatifs. La liste des abus a fait le tour de la planète, qui se faisant rembourser une petite maison pour les canards de sa mare, qui produisant la facture d’un

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements