Dans le même numéro

Chronique de la France des cités (V). Lyon : le festival de la rénovation et les rigidités de l’éducation

novembre 2011

#Divers

Le volontarisme politique porte ses fruits en matière d’urbanisme, comme le démontrent certains quartiers de l’agglomération lyonnaise. Cependant, la rénovation urbaine ne peut régler seule des problèmes sociaux graves ; les institutions – l’école, par exemple – doivent elles aussi changer, et s’intégrer davantage aux quartiers où elles se trouvent.

Dans chacune des visites que nous faisons de cette France des cités, il y a toujours deux temps. Celui de l’exposition des programmes de rénovation urbaine assortie de promenades destinées à donner à voir leurs avancées. Celui de la rencontre avec des acteurs de terrain, professionnels de l’habitat, de l’enseignement, de la sécurité et leaders associatifs, lesquels nous décrivent l’évolution des comportements qu’ils observent, les difficultés qu’ils perçoivent, les réorientations dont ils ressentent le besoin. Ce deuxième temps a généralement pour effet de ternir l’éclat des propos qu’on nous a tenus lors du premier. Non qu’il substitue une vision réaliste des choses aux grands mots dont se pare une action publique bardée de ses certitudes missionnaires. Les bénéfices de la rénovation sont aussi tangibles que les difficultés évoquées par les acteurs de terrain. La relation entre l

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Donzelot

Le titre universitaire de "sociologue" est réducteur pour donner l'idée d'un travail de réflexion sur le social (voir son classique sur l'Invention du social. Essais sur le délcin des passions politiques) et la manière de "faire société". Cette interrogation passe par l'analyse des questions sociales au sens large (travail, protection, intégration…) mais surtout de la ville, des banlieues, des…

Dans le même numéro

Berlin, capitale malgré elle

La France et l'Allemagne dans la crise de l'euro

Le débat public en Allemagne