Dans le même numéro

Sortir de la crise par le haut : investir dans la qualité pour tous

novembre 2011

#Divers

La peur de l’avenir ne saurait se combattre uniquement par l’appel à la rigueur. Il est nécessaire de proposer aux Français un modèle de développement alternatif, qui s’éloigne de la logique du low cost pour valoriser l’égalité dans l’accès à la formation et à l’emploi, et la qualité de la production et du travail.

Les Français ont perdu confiance dans leur avenir et dans celui de leurs enfants. La crainte du chômage, de la pauvreté, et surtout la conviction que les enfants n’auront pas les mêmes chances que leurs parents sont des sentiments de plus en plus partagés. Ce pessimisme se nourrit de ce qui est perçu comme la fin du progrès social. Depuis plusieurs décennies, la persistance du chômage, la dégradation des emplois et des conditions de travail, l’incapacité de l’école à promouvoir tous les élèves, les réformes incessantes de la protection sociale ont miné les bases de notre contrat social. L’incapacité de notre économie à créer des emplois de qualité, à générer une croissance forte, alimente le pessimisme ambiant. Les crises de ces dernières années semblent venir confirmer et accélérer ce lent mouvement de dégradation.

La crise e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !