Dans le même numéro

Banlieues : le vote de la « dernière confiance »

octobre 2014

#Divers

Après plusieurs années passées à travailler dans une organisation en charge de la lutte contre la pauvreté dans les pays en voie de développement, j’ai décidé de délaisser l’approche macroéconomique pour devenir directeur de campagne d’un mouvement citoyen créé dans le cadre des élections municipales à Sevran, dans le nord du 93, une ville de 50 000 habitants parmi les plus pauvres d’un département lui-même pauvre. L’idée de départ visait à se tenir à l’écart de partis qui n’ont pas encore trouvé de réponse à leur déclin et de réinventer la vie politique à partir de la base1. C’est ainsi que je me suis immergé dans la banlieue de longs mois, arpentant et apprenant à connaître des villes loin de m’être familières : Sevran, bien sûr, mais aussi Le Blanc-Mesnil, Aulnay, Bobigny, Villepinte, Montreuil, Livry-Gargan, Pavillon-sous-Bois, Le Raincy, ou encore Saint-Denis.

Le 93 est un département s’apparentant tantôt à un cauchemar architectural, empire de béton fait d’autoroutes entrecroisées, de centres commerciaux et de barres d’immeubles tristes, tantôt à un coin de paradis, tel le parc de la Poudrière ou les rives du canal de l’Ourcq. C’est aussi cet univers dans lequel le

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Niels PLANEL

Auteur d’Un autre souffle au monde (Le Bord de l’eau, 2015) et consultant international, Niels Planel collabore depuis plus de 10 ans avec de nombreuses organisations internationales sur les enjeux de réduction de la pauvreté, d'innovation sociale et de développement durable.

Dans le même numéro

Vivre dans le pluralisme

Les luttes pour la reconnaissance

La pédagogie de la laïcité à l'école

Les aspirations de la jeunesse