Dans le même numéro

De l'offense à la justice. Enquête

mars/avril 2016

#Divers

Enquête auprès de Alice Béja, Anne Dujin, Dick Howard, Guillaume Le Blanc, Jean-Philippe Pierron, Olivier Remaud, Lucile Schmid et Carole Widmaier

Réfléchies, apaisées, passées au crible de la raison, débattues sur la place publique, les colères peuvent être de bon conseil. Ancienne rédactrice en chef d’Esprit, Alice Béja est actuellement maîtresse de conférences en civilisation américaine à Sciences Po Lille. Elle examine la prégnance du stéréotype selon lequel les Noirs américains seraient particulièrement en colère.

Alice Béja – En 2015, au traditionnel dîner des correspondants de presse de Washington, Barack Obama était accompagné du comédien Keegan-Michael Key, qu’il a présenté comme « Luther, mon traducteur de colère ». Tandis que le président prononçait un discours convenu, Luther traduisait sa pensée en invectives, invitant le public à « serrer [ses] petites fesses blanches », suggérant ainsi que le calme traditionnel d’Obama masquait sa colère face aux dysfonctionnements de la démocratie américaine. À la fin du sketch, abordant la question du changement climatique, Obama a repris la main, exprimant toute son indignation vi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alice Béja

Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice en chef de la revue Esprit, elle a notamment publié Des mots pour se

Anne Dujin

Anne Dujin est politiste de formation. Après avoir travaillé comme chercheuse au CRÉDOC, elle se tourne vers les revues et le journalisme d’idées. Elle a collaboré au supplément « Idées » du Monde. Elle est également poète : voir son recueil L'ombre des heures (L'herbe qui tremble, 2019).

Dick Howard

Professeur de sciences politiques aux Etats-Unis, il connaît bien l'Allemagne et la France, d'où un travail de médiation philosophique entre les trois pays, qui porte notamment sur les héritages du marxismes entre l'Europe et l'Amérique, mais aussi les débats et les malentendus transatlantiques. Il a notamment publié en Français, Aux Origines de la pensée politique américaine, Paris,…

Guillaume Le Blanc

Philosophe (professeur à l'université de Bordeaux), il travaille sur notre rapport à la santé (Cangulhem et les normes, PUF, 1998), au soin, au corps (Courir. Méditations physiques, Paris, Flammarion, 2013), ce qui l'a conduit à s'interroger sur l'exclusion, l'invisibilité de certaines situations sociales, les situations de marginalité et d'étrangeté (Vies ordinaires, vie précaires (Seuil, 2007) ;…

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du bureau politique d’Europe Ecologie – Les Verts, membre du conseil de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine Larrère et…

PIERRON Jean-Philippe

REMAUD Olivier

Carole Widmaier

Professeure agrégée de philosophie à l’université de Franche-Comté, elle a notamment traduit et édité Hannah Arendt, Qu’est-ce que la politique ? (Seuil,2016).

Dans le même numéro

Pour son numéro double de mars-avril, la revue consacre le dossier central à la question des colères. Coordonné par Michaël Fœssel, cet ensemble original de textes pose le diagnostic de sociétés irascibles, met les exaspérations à l’épreuve de l’écriture et se fait la chambre d’écho d’une passion pour la justice. Également au sommaire de ce numéro, un article de l’historienne Natalie Zemon Davis sur Michel de Certeau, qui reste pour le pape François « le plus grand théologien pour aujourd’hui », ainsi que nos rubriques « À plusieurs voix », « Cultures » et « Librairie ».