Dans le même numéro

Lancer l’alerte

Introduction

Scandale sanitaires et environnementaux, surveillance de masse, évasion fiscale : des lanceurs d’alerte prennent des risques pour révéler des informations au public, ce qui interroge la crise de nos systèmes politiques et notre demande démocratique. Ces démarches individuelles peuvent-elles s’inscrire dans une forme d’action collective ?

Conflits d’intérêts, évasion fiscale, corruption, surveillance et manipulation des données personnelles, scandales sanitaires et environnementaux à répétition… Autant de symptômes d’une crise systémique, qui frappe l’État de droit et sape la confiance entre institutions et citoyens, au fondement de nos démocraties. Ni les Panama Papers, ni les LuxLeaks, ni le scandale du Mediator ne seraient aujourd’hui sur la place publique si l’alerte n’avait été lancée. Sans les révélations d’Antoine Deltour, le Luxembourg n’aurait jamais admis qu’il était un paradis fiscal et la Commission européenne n’aurait pas statué sur les rescrits fiscaux en 2015. Et sans celles d’Edward Snowden sur la surveillance de masse, la question de l’évolution du droit européen en matière de protection des données n’aurait pas été posée avec autant de force.

Lancer l’alerte n’a jamais été autant salué, examiné et reconnu comme une nécessité sociale par les institutions elles-mêmes. Ainsi, en 2016, le Conseil d’État publiait une étude intitulée « Le droit d’alerte, signaler, traiter, protéger », dont la loi Sapin II a repris

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne-Lorraine Bujon

Anne-Lorraine Bujon est rédactrice en chef de la revue Esprit depuis janvier 2016. Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée d’anglais, elle a étudié puis enseigné la littérature américaine, avant de se spécialiser dans l’animation du débat d’idées. Également chercheur associé à l’Ifri, elle s’intéresse en particulier aux questions d’histoire politique et...

Juliette Decoster

Responsable de programmes à la fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme.

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du bureau politique d’Europe Ecologie – Les Verts, membre du conseil de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine...

Dans le même numéro

« Lancer l’alerte », un dossier coordonné par Anne-Lorraine Bujon, Juliette Decoster et Lucile Schmid, donne la parole à ces individus prêts à voir leur vie détruite pour révéler au public des scandales sanitaires et environnementaux, la surveillance de masse et des pratiques d’évasion fiscale. Ces démarches individuelles peuvent-elles s’inscrire dans une action collective, responsable et protégée ? Une fois l’alerte lancée, il faut en effet pouvoir la porter, dans un contexte de faillite des espaces traditionnels de la critique.