Dans le même numéro

Instants magiques

mai 2018

#Divers

1968 (mai). Tout bouge et des nuées de photographes (déjà) tirent sur tout ce qui bouge, la police en uniforme coursant la jeunesse en civil, dans l’esprit de la chasse au renard : l’inqualifiable à la poursuite de l’immangeable (Oscar Wilde). Barricades, coups d’éclat, postures, foules, manifs, drapeaux, slogans, orateurs, ouvriers, Chris Marker, qui ne faisait pas que cela, trouve le temps de photographier tout cela, insistant, comme toujours, sur les regards, y compris ceux des forces de l’ordre derrière leurs lunettes de motards. Mais il fait plus. Accompagnant une manif passant devant la prison de la Santé, il saisit, avec le télé de 200 mm de son Pentax, ce que personne n’avait songé à photographier, encore moins à voir : le geste de solidarité de deux détenus à travers leurs barreaux. Deux hommes enfermés encourageant une foule libre, il fallait le voir. Quelques nuits plus tard, devant une rue bloquée par un cordon de police, il saisit encore ce que personne d’autre n’a songé à saisir cette nuit-là : une jeune femme au sourire très russe et son compagnon, assis sur le bord du trottoir dans un puits de lumière, conscients et indifférents en même temps, vivant leur parenthèse sur fond de forces de l’ordre, deux images

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-François Dars

Jean-François Dars et Anne Papillault ont longtemps été réalisateurs de films scientifiques au CNRS. Mariant les images aux textes, ils ont aussi publié Voyage avec Stevenson dans les Cévennes et Petits Soldats (Descartes & Cie) ainsi que Les Déchiffreurs, voyage en mathématiques et Le plus grand des hasards, surprises quantiques (Belin).  …

Anne Papillault

Jean-François Dars et Anne Papillault ont longtemps été réalisateurs de films scientifiques au CNRS. Mariant les images aux textes, ils ont aussi publié Voyage avec Stevenson dans les Cévennes et Petits Soldats (Descartes & Cie) ainsi que Les Déchiffreurs, voyage en mathématiques et Le plus grand des hasards, surprises quantiques (Belin).…

Dans le même numéro

À l’occasion de la rétrospective consacrée à Chris Marker par la Cinémathèque française, le dossier de la revue Esprit revient sur les engagements de celui qui en fut un collaborateur régulier. Propres à une génération forgée par la guerre, ces engagements sont marqués par l’irrévérence esthétique, la lucidité politique et la responsabilité morale. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Louis Chrétien sur la fragilité, les défis du numérique à l’école et les lectures de Marx en 1968.

 

Pour aller plus loin, découvrez une sélection de textes écrits par Chris Marker dans Esprit entre 1946 et 1951 : Chris Marker, cinéaste-chroniqueur