Dans le même numéro

La réforme du marché du travail français au miroir de l’Europe. Imiter l’Espagne à défaut du Danemark ?

mai 2006

#Divers

Contrairement à ce qu’on dit trop souvent, la France ne refuse pas lesefforts consentis ailleurs en termes de flexibilité. Prenons donc le temps du « détour par l’Europe » pour comprendre comment les réformes du marché du travail et de la protection sociale se déroulent chez nos voisins.

Au sommet de printemps consacré aux questions sociales et d’emploi, la Commission européenne, en mars 2006, a présenté une communication appelant de ses vœux la mise en œuvre de la « flexisécurité1 ». Ce concept flou – qui tient souvent du slogan normatif et potentiellement mobilisateur – fait l’objet d’un investissement croissant dans le débat public français ; il a été porté en 2004-2005 par la référence au « modèle danois2 » soudainement découvert par des experts, des journalistes, des essayistes et des hommes et femmes politiques au point de susciter un engouement exceptionnel dans notre pays. La contestation, par un mouvement social de masse, du « contrat première embauche » (Cpe) est encore en cours au moment où l’on écrit ces lignes (début avril 2006). Or, le Cpe fait suite au « contrat nouvelle embauche »

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !