Dans le même numéro

La classe américaine

octobre 2016

#Divers

Le 12 juillet 2016, Bernie Sanders annonçait son soutien à la candidature de Hillary Clinton pour la présidence des États-Unis. Cette déclaration a mis fin à une longue campagne dont le succès a surpris les commentateurs comme les cadres du Parti démocrate. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’un candidat à la gauche du parti se présente à des primaires, loin de là ; sans remonter à Eugene McCarthy en 1968, l’on peut rappeler les candidatures de John Edwards en 2004 (il finira par être sur le ticket de John Kerry) et 2008, ainsi que celle de Howard Dean, également en 2004. Si Dean avait fait de son opposition à la guerre en Irak le cœur de sa campagne, à une époque où la plupart des élus démocrates soutenaient l’engagement américain ou s’abstenaient de prendre position, Edwards, lui, s’était concentré sur la lutte contre la pauvreté, dénonçant dans un discours devenu célèbre l’existence de « deux Amériques », celle des nantis et celle des pauvres1.

Sanders se distingue cependant d’Edwards comme de Dean. Par le succès de sa campagne d’une part : seul opposant à Hillary Clinton, promise à la nomination depuis des années, il a remporté de nombreuses victo

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements

par Béja Alice


Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice...

Dans le même numéro