Dans le même numéro

Quand faut-il s'arrêter de compter ?

janvier 2010

#Divers

Si la crise financière a mis en doute le savoir économique lui-même, et en particulier son usage des chiffres, sur quoi ces critiques peuvent-elles déboucher ? Le recours à la quantification ou à la causalité appelle des réflexions spécifiques. L’explication économique ne devrait pas fournir des prédictions mais dessiner un nouvel espace pour le décidable.

Le déroulement même de la crise a jeté un voile de soupçon sur les instruments de mesure utilisés par l’économie, que ce soit par ses praticiens au jour le jour dans les salles de marché ou que ce soit par ses théoriciens : si le comportement des premiers et l’outillage dont ils s’étaient doté ont engendré une mécanique qui leur a finalement échappé, les méthodes et modèles mis en œuvre par les seconds ne leur ont pas permis de le prévoir.

La crise a ainsi débouché sur une remise en cause des outils utilisés par l’économie, marquant un retour en force des passions et de la subjectivité dans son appareillage conceptuel1 et invitant à revisiter tant la pratique que la science économique, l’economy tout comme l’economics diraient l

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements