Dans le même numéro

Le débat sur les choix politiques est esquissé (entretien)

La campagne présidentielle française n’a vraiment traité de la mondialisation qu’à travers trois sujets : le rôle des Pme, la sécurisation des parcours professionnels, la relance d’une politique de la recherche et de l’enseignement supérieur. Pourquoi ces sujets sont-ils stratégiques ? Comment peuvent-ils se relier à une conception plus systématique des choix appelés par la mondialisation ?

Esprit – Comment la campagne électorale présidentielle qui vient de se dérouler a-t-elle traité le sujet de la mondialisation économique ? A-t-elle marqué une inflexion dans la manière d’aborder le sujet en France ? Les programmes des candidats ont-ils fait preuve d’une capacité à prendre en compte le sujet pour formuler des propositions adaptées aux atouts français dans la mondialisation ?

Daniel Cohen – Dans l’ensemble, le thème de la mondialisation a été ignoré. La nostalgie des protections anciennes fut la seule manière de traiter le sujet : il s’agit toujours, à gauche comme à droite, de vouloir se protéger de la mondialisation et de regretter que l’Europe ne soit pas le rempart qu’il faudrait dresser cont

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

COHEN Daniel

Dans le même numéro

Comment s'insérer dans la mondialisation ?
Changement de cap historique, géographie mentale inédite
Quelle spécialisation optimale pour l'économie française ?