Dans le même numéro

Sunnites et chiites : fabrique d'un conflit

octobre 2015

#Divers

L’explication des conflits qui sévissent dans le grand Moyen-Orient est de plus en plus souvent rapportée à une division interne au monde musulman, opposant sunnites et chiites. L’histoire de ces deux groupes n’est pourtant pas marquée par des guerres perpétuelles, le poids de l’identité et des traditions n’explique pas tout. D’autres modes d’explication plus politiques que religieux permettent d’éclairer les désordres de la région.

Parmi les nombreuses grilles de lecture proposées pour expliquer les bouleversements en cours au Moyen-Orient, celle de l’opposition entre sunnites et chiites tend à présent à éclipser les analyses privilégiant l’émancipation des peuples – qui ont connu une faveur éphémère au moment des soulèvements arabes de 2011 – comme les approches plus sociologiques mettant en avant les profonds bouleversements à l’œuvre dans les structures démographiques et sociales du Moyen-Orient, qui contrastent avec la sclérose avancée de la plupart des systèmes politiques.

La thèse de l’opposition sunnites-chiites est d’autant plus séduisante qu’elle est volontiers mobilisée par les pouvoirs de la région. Au lendemain de la chute d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !