Dans le même numéro

Pressions russes, horizon européen : le dilemme ukrainien

janvier 2013

#Divers

Quels sont les types de clivages révélés par les élections du 28 octobre 2012 ? L’Ukraine, depuis la « révolution orange » de 2004, qui a montré une population beaucoup plus mobilisée et attachée à la démocratie qu’on ne le pensait, ne cesse depuis de se montrer divisée. Division géographique Est/Ouest, divisions politiques qui se jouent en partie sur la scène judiciaire avec la condamnation de Ioulia Timochenko, divisions économiques entre des oligarques et leurs réseaux et le reste de la population... Au total, quelles sont les oppositions qui prédominent et/ou qui s’expriment par le vote ?

Je dirais que ce n’est pas la société qui est divisée mais le pouvoir. Le pouvoir « orange » a échoué en grande partie en raison de ses divisions internes, le pouvoir actuel (celui du président Viktor Ianoukovitch) est en train de se diviser. Les fractures qui se sont manifestées durant le scrutin sont significatives pour l’avenir : la principale réside dans l’écart grandissant entre les oligarques « traditionnels » (Akhmetov, Pintchouk…) et ceux que l’on surnomme la « famille », à savoir l’entourage du président, dont les alliés contrôlent maintenant les principales commandes de l’É

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !