Dans le même numéro

Les habitudes alimentaires des Français. Une institution sociale entre constance et renouveau

juin 2016

#Divers

Une institution sociale entre constance et renouveau

Malgré les modifications de nos habitudes alimentaires, la fonction sociale du repas demeure, en France comme ailleurs, un élément fondamental de la vie quotidienne.

Nos manières de manger sont le reflet de notre société et de ses évolutions. Les contraintes économiques, les mutations des rythmes de vie ou encore le développement des loisirs ont transformé nos habitudes alimentaires. Si les médias s’alarment régulièrement des dangers de ces mutations, notamment sur la santé, les bouleversements sont souvent moins importants qu’on le croit et pas forcément néfastes. Loin de ne répondre qu’à des logiques biologiques, les habitudes alimentaires sont ainsi au cœur d’un système complexe qui mêle étroitement des motivations sociales, psychologiques et symboliques.

Parallèlement aux transformations de nos sociétés, les Français ont ainsi modifié au fil des dernières décennies leurs habitudes alimentaires : ils consomment moins de produits frais, davantage de plats préparés, se font plus souvent livrer leurs repas. Parallèlement, les établiss

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements