© Photo Steve Halama
Dans le même numéro

Quelques questions obsédantes sur la prison

novembre 2016

#Divers

À l’encontre des perspectives sécuritaires, il importe aujourd’hui de promouvoir la réinsertion sociale des détenus. Une telle ambition passe par l’accroissement des liens sociaux, la construction d’établissements de petite taille, dans les villes, et une véritable offre de formation et de travail.

Comment aborde-t-on la question pénitentiaire ? Comme toujours, s’agissant de questions posées à la société, la manière d’interroger est une manière de délimiter le sujet, par conséquent de borner les réponses possibles. Sur la prison, le questionnement est d’autant plus déterminant que la réalité carcérale n’est pas connue – par certains côtés, il faut bien sûr s’en réjouir – du plus grand nombre. Il est donc possible de disserter de la prison de manière imaginative, sans être démenti par des faits que chacun ignore. Et il faut bien avouer que la prison stimule l’imaginaire. Deux idées viennent donc aisément à l’esprit à propos de la prison.

Trancher les liens ?

La manière dont la prison est perçue est d’abord celle du châtiment des auteurs d’infraction, ou plutôt, celle du v

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements