Dans le même numéro

L'un dans l'autre. Les ambiguïtés de l'objectivation sexuelle

juil./août 2017

#Divers

Les ambiguïtés de l’objectivation sexuelle

Le recours au consentement occupe une place centrale dans la lutte contre l’objectivation sexuelle. Toutefois, l’obligation d’un accord explicite méconnaît la dynamique de la séduction, faite de désirs incertains et de plaisirs indéfinis.

Consent plays a decisive part in fighting sexual objectification. Nevertheless, the obligation to make an explicit agreement ignores the dynamic of seduction, made of uncertain desires and indefinite pleasures.

L’objectivation sexuelle peut se définir comme la réduction d’autrui au rang d’objet sexuel. Elle trouve son expression la plus évidente dans la figure de la « femme-objet », exploitée diversement par la publicité et la pornographie. Face à ce phénomène, et pour ne pas se contenter d’une protestation de bon ton, le pouvoir public a pu envisager une réponse de nature juridique. Mais jusqu’à quel point peut-on légiférer sur la relation sexuelle ? Le consentement, notamment, peut-il se formaliser juridiquement ? Il s’agira ici de mettre en avant la nécessité d’une compréhension phénoménol

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements