Dans le même numéro

Dieu, le savant et le cosmopolite. Sur des écrits récents de Jürgen Habermas

mai 2009

#Divers

Sur des écrits récents de Jürgen Habermas

Pourquoi la religion prend-elle, comme en témoigne son dernier recueil traduit en français, Entre naturalisme et religion, une part grandissante dans la réflexion du philosophe allemand ? Cela vient d’une interrogation sur les limites de son approche procédurale : il s’inquiète ainsi des ressources éthiques d’un État libéral moderne. La démocratie peut-elle faire face au risque d’une « sécularisation qui déraille»?

Au mois de novembre est parue la traduction attendue d’un ouvrage de Jürgen Habermas, publié en Allemagne en 2005 : Entre naturalisme et religion. Les défis de la démocratie1. Les défis en question sont de trois ordres : la science, la religion, la mondialisation. Les textes sur la religion, qui forment le cœur du livre, sont assurément ceux qui attirent le plus l’attention, parce que leur objet est brûlant. Et ils intriguent d’autant plus que Habermas n’avait jamais abordé le sujet avant les années 2000 – et les attentats du 11 septembre. Mais la place qu’il lui accorde n’a au fond rien de spécifique et s’inscrit dans un programme plus large et déjà anci

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements