Dans le même numéro

Éloge du non-savoir. François Roustang, thérapeute et philosophe

juillet 2013

#Divers

François Roustang, thérapeute et philosophe

Lorsque François Roustang écrit sur Socrate, il transforme l’image du philosophe, de maître à penser en shaman qui cherche à transformer l’existence plutôt qu’à rechercher la vérité. C’est aussi ce que pratique Roustang en tant que thérapeute, allant à l’encontre des présupposés de la psychanalyse, et traçant un chemin original sans jamais céder aux postures de savoir.

Milton Erickson, un psychiatre américain du siècle dernier (1901-1980), est bien connu dans le milieu des psychothérapeutes pour avoir revisité la pratique de l’hypnose, telle qu’elle fut inaugurée par Franz Mesmer à la fin du xviiie siècle et dont Léon Chertok (1911-1991) fut en France un des derniers représentants. La manière dont ce « nouvel » hypnothérapeute entrait en relation avec ses patients en combinant tact, provocation et pragmatisme, mais également l’originalité, l’audace comme l’inventivité créative dont il faisait preuve dans sa pratique clinique, avaient à ce point frappé l’un de ses disciples, Jay Haley, que celui-ci n’hésita pas à le présenter dans un de ses ouvrages comme un « thérapeute

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements