Dans le même numéro

Les métropoles... une occasion manquée

juillet 2010

#Divers

Controverse

Les métropoles... une occasion manquée

Dans un monde parfait, l’harmonisation entre le territoire vécu et le territoire politique serait sinon naturelle du moins coproduite démocratiquement, conformément à la volonté générale. Dans notre univers politique, la réforme des collectivités locales, qui vient d’être adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale1, n’apparaît pas cristalliser un projet de société partagé, destiné à être mis en œuvre par des institutions remplissant la mission qui fonde leur légitimité sociale. Alors que tous les acteurs publics jouent leur crédibilité, la nature de la réponse a de quoi inquiéter pour l’avenir.

La « modernisation » décidée par un chef de l’État éclairé, qui affirme par là même s’inscrire dans l’Histoire, s’imposerait pour deux raisons : adapter notre organisation territoriale à un monde local transformé par l’économie-monde et simplifier le « mille-feuille » pour rendre le gouvernement des territoires plus lisible, cohérent et efficace. Les rapports officiels ne manquent pas pour étayer les convictions su

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !