Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Requiem pour un empire défunt (discussion)

octobre 2009

#Divers

Dans ce dialogue radiophonique de 1988, les deux historiens confrontaient leur interprétation de la fin de l’empire austro-hongrois. À travers celle-ci, c’est l’idée de l’Europe qui était en jeu à la veille même de l’effondrement du bloc soviétique : les héritages des guerres et des idéologies, les relations entre États-nations et systèmes fédéraux ou impériaux, l’influence des grandes puissances sur l’Europe centrale.

Le 2 juin 2008 décédait à Paris François Fejtö, historien et journaliste d’origine hongroise, qui pendant un demi-siècle s’est efforcé de faire comprendre l’Europe centrale en France. Né en 1909 en Hongrie, venu en France à la veille de la guerre, il méritait le titre de « dernier Habsbourgeois ». Il joua un rôle important à travers ses articles et ses livres dans la transmission de l’histoire et surtout de l’expérience du communisme en Europe centrale1. Son œuvre majeure, Histoire des démocraties populaires, deux volumes écrits « à chaud », le premier sur la période stalinienne (paru en 1953), le second sur celle qui mène jusqu’en 1968 (paru en 1969), tranchait avec la production universitaire française de l’époque. Certes, nous avons appris pas mal de choses au cours des vingt dernières années grâce à l’ouverture d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

François Fetjö

François Fejtö (1909-2008) est un journaliste, écrivain et historien français d’origine hongroise. Membre de la résistance hongroise, fondateur de la revue littéraire antifasciste et antistalinienne Szép Szó, il s’exile en France à partir de 1938. Entre 1944 et 1979, il travaille pour l'Agence France-Presse en tant que journaliste spécialisé dans les questions d'Europe de l'Est. Entre 1972 et…

Jacques Rupnik

Politologue et directeur de recherches au CERI-Sciences Po, il est spécialiste des problématiques de l'Europe centrale et orientale. Ses recherches portent sur la transition démocratique en Europe de l'Est et dans les Balkans, l'intégration européenne (élargissement de l'UE et politiques de voisinage) et les nationalismes.

Dans le même numéro

De Berlin à Pékin : illusions et désillusions d'un tournant historique
Mort et renaissances de l'idée de révolution
Les scénarions de l'après-1989