Dans le même numéro

Prenez soin de vous. À quoi tenons-nous ? XVI

À quoi tenons-nous ? (XVI)

« Elle a repris la libre disposition de son cœur. »

Telle est sans doute, dans l’un des romans de la plus admirable romancière contemporaine des relations, Iris Murdoch1, ce que l’on pourrait appeler la formule à la fois la plus précise et la plus étrange, la plus douloureuse et la plus juste, de la rupture, de la rupture « amoureuse », en tout cas. Cette précision a son importance. Ainsi, la « rupture » ne serait pas seulement, au sens le plus large, n’importe quelle interruption de n’importe quelle relation ; il faudrait plutôt tenter de la définir, de la distinguer d’autres interruptions possibles. Mais ce ne sera pas pour autant en limiter la portée. Bien au contraire, c’est peut-être justement par sa précision qu’elle prendrait aujourd’hui une importance centrale et générale. C’est ce que montrerait, d’après nous, le livre-exposition récent de Sophie Calle : Prenez soin de vous2, qui est à sa manière aussi un « précis » de la rupture, non cependant peut-être sans qu’une am

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe, spécialiste de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), il a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la philosophie française du XX° siècle (La philosophie en France au XXe siècle – Moments, 2009). Il étudie également les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à…

Dans le même numéro

Le corps du président et ses personnages
Enfant de Neuilly, enfant de la télé
Les mises en scène de la réussite
Zèle compassionnel et promotion des victimes
"Opération Ouverture"
Immigration et identité nationale
La politique étrangère, entre valeurs et puissance