Dans le même numéro

La prison face au djihad. Table ronde

novembre 2016

#Divers

Cette conversation examine la manière dont le terrorisme affecte la prison. Elle passe en revue les différentes motivations des terroristes (affirmation de soi, volonté humanitaire, désir de mort, rite d’initiation, engagement politique…) pour renouveler l’esprit de la peine.

Antoine Garapon – Je vous remercie d’avoir accepté notre invitation à cette table ronde qui a pour objet d’engager une réflexion sur la prison, d’aborder la question du terrorisme qui bouscule notre conception de la peine et notre rapport à la mort, à la mythologie et à la religion.

Farhad Khosrokhavar – Je réfléchis à la nature du djihadisme en termes de subjectivités d’acteurs et de création de sens. Quoi qu’on en dise, le djihadisme a rapport avec la religion : c’est du « religieux enragé ». Dans des sociétés hyper-sécularisées comme la France, la quête de sens ne peut plus se concentrer sur des thématiques utopiques comme le républicanisme ou la laïcité, mais concerne des « dystopies » du type djihadiste. Il y a bien des racines sociales, liées pour une bonne partie des djihadistes à la configuration des banlieues, mais il y a aussi

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements

par Garapon Antoine


Magistrat, juge pour enfants, il a fondé l'Institut des Hautes Etudes sur la Justice (IHEJ), où il observe les mutations de la place du droit dans nos sociétés. il anime sur France culture une émission consacrée à la pensée juridique, "Le Bien commun". Il a développé sous le même nom une collection d'ouvrages, aux éditions...

par KHOSROKHAVAR Farhad


par KIES Ouisa


par MONOD Guillaume


par Schlegel Jean-Louis


Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur. Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture,...

Dans le même numéro