Dans le même numéro

Les salles de consommation à moindre risque. Apprendre à vivre avec les drogues

novembre 2016

#Divers

Apprendre à vivre avec les drogues

Inspirée d’expériences à l’étranger, l’ouverture de deux « salles de shoot » en France s’inscrit dans une politique publique de réduction des risques. Il s’agit de suspendre le jugement moral au profit de la santé et de la réinsertion sociale des usagers de drogue, ainsi que de la sécurité des riverains.

En octobre et novembre 2016, deux salles de consommation à moindre risque, désignées de manière triviale comme des « salles de shoot », ouvrent à Paris et à Strasbourg. Cette implantation s’effectue trente ans après l’ouverture de la première salle à Berne (Suisse) en 1986 et alors que près d’une centaine de salles existent déjà aujourd’hui dans le monde et principalement en Europe.

Ces salles se donnent comme objectif d’améliorer la santé des usagers de drogues et la tranquillité des riverains. Elles sont implantées dans des villes pour mettre fin aux « scènes ouvertes », regroupements d’usagers qui se droguent dans l’espace public, entraînant un sentiment de malaise et de peur, et pour permettre aux usa

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements