DR
Dans le même numéro

Rien n'est écrit d'avance

Entretien avec Joël Pommerat

Né en 1963, l’auteur et metteur en scène Joël Pommerat occupe une place singulière dans le paysage du théâtre contemporain. Ne mettant en scène que ses propres textes, il propose un théâtre à la fois réaliste et baigné d’une certaine étrangeté, ancré dans l’époque et les préoccupations contemporaines. Créé en 2015, son dernier spectacle, Ça ira (1) Fin de Louis, fiction politique inspirée de la Révolution française, est donné au théâtre de la Porte Saint-Martin du 13avril au 28juillet 2019.

Votre dernière pièce, Ça ira (1) Fin de Louis, a pour sujet la Révolution française, plus particulièrement les années 1787 à 1791. Pour la première fois, vous abordez un thème explicitement politique. Dans La réunification des deux Corées (2013), vous évoquiez la question du couple. Et dans votre trilogie Au monde, D’une seule main, Les Marchands (2004-2006), le propos portait davantage sur le monde du travail et les relations sociales. Comment choisissez-vous vos sujets ? Quels sont les fils qui traversent des univers si différents ?

J’ai l’impression de chercher en pe

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne Dujin

Anne Dujin est politiste de formation. Après avoir travaillé comme chercheuse au CRÉDOC, elle se tourne vers les revues et le journalisme d’idées. Elle a collaboré au supplément « Idées » du Monde. Elle est également poète : voir son recueil L'ombre des heures (L'herbe qui tremble, 2019).

Joël Pommerat

Auteur et metteur en scène, Molière 2016 pour Ça ira (1) Fin de Louis.

Dans le même numéro

Loin d’être neutres, les entreprises technologiques de la Silicon Valley portent un véritable projet politique. Pour les auteurs de ce dossier, coordonné par Emmanuel Alloa et Jean-Baptiste Soufron, il consiste en une réinterprétation de l’idéal égalitaire, qui fait abstraction des singularités et produit de nouvelles formes d’exclusions. Ce projet favorise un capitalisme de la surveillance et son armée de travailleurs flexibles. À lire aussi dans ce numéro : perspectives, faux-semblants et idées reçues sur l’Europe, le génocide interminable des Tutsi du Rwanda et un entretien avec Joël Pommerat.