Dans le même numéro

Changer le monde en marchant

janv./févr. 2018

#Divers

Une grande marche pacifique, de New Delhi à Genève, demande la mise en œuvre d’un développement durable et invite à une transformation de soi.

Genève, l’une des villes les plus riches et les plus chères du monde, accueille à bras ouverts le héraut des petits paysans sans-terre indiens, parmi les plus pauvres de la planète : le symbole est fort. Rajagopal P. V., surnommé le « nouveau Gandhi », président et fondateur du mouvement indien Ekta Parishad, était de passage à Genève du 23 au 30 novembre 2017 pour promouvoir sa prochaine grande action, la Jai Jagat 2020. Grande marche pacifique partant de Delhi le 2 octobre 2019, celle-ci doit rejoindre Genève un an plus tard, le 21 septembre 2020, Journée internationale de la paix, pour finir en un grand rassemblement populaire d’une semaine devant le siège de l’Organisation des Nations unies afin de demander la mise en œuvre des dix-sept objectifs de développement durable des Nations unies.

Pour le mouvement Ekta Parishad, qui défend les petits paysans indiens depuis trois décennies pour leur permettre l’accès à la terre, à l’eau et aux ressources vivrières, le dialogue avec le gouvernement indien ne suffit plus à faire changer les choses ; il s’agit désormais de s’adresser au monde et aux grandes institutions internatio

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !