Dans le même numéro

La prolifération des conflits internationaux. Entretien

novembre 2015

#Divers

Pour Justin Vaïsse, la multiplication des conflits dans le monde est le signe d’un rééquilibrage de la puissance : les États-Unis ne sont plus le garant de l’ordre mondial, la Chine et la Russie s’affirment, tandis que de nouveaux acteurs privés s’imposent dans les régions où les États sont fragilisés. Nicole Gnesotto insiste pour sa part sur l’impuissance des institutions internationales dans le contexte d’une mondialisation douloureuse.

JustinVaïsse – Ces dernières années, des conflits se développent dans différentes régions du monde de manière simultanée. Est-ce une simple coïncidence ou l’indice d’une transformation des relations internationales ? L’été 2014, par exemple, a été particulièrement emblématique de cette instabilité géopolitique. En effet, la prise de la Crimée et l’intervention dans le Donbass par la Russie, la guerre de Gaza, la crise du Hezbollah, la détérioration de la situation en Libye et la prise de Mossoul par Daech sont les traces d’un certain désordre mondial où la simultanéité des événements est aussi inquiétante que leur gravité. À mon sens, ces crises possèdent à la fois des causes systémiques et des causes régionales.

Tectoni

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Justin Vaïsse

Spécialiste d'histoire américaine, il a notamment travaillé sur le néoconservatisme (Histoire du néoconservatisme, Paris, Odile Jacob, 2008) et sur la politique internationale des Etats-Unis. Après avoir été chercheur à la Brookings Institution de Washington, il a ensuite pris la direction du Centre d'analyse, de prospective et de stratégie du Quai d'Orsay.…

Nicole Gnesotto

Après des études de Lettres et d'histoire, Nicole Gnesotto a passé une grande partie de sa carrière au Conseil de l'Union européenne. Spécialiste des questions stratégiques, elle a été le premier directeur de l'Institut d'études de sécurité de l'Union européenne.Elle est titulaire de la chaire "Union Européenne" au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).  Elle a notamment publié Le

Dans le même numéro

Comment comprendre la logique du conspirationnisme et répondre au virus de la désinformation ? Faire l'éloge du débat public.