Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

L'imaginaire de guerre en Irak, entre traumatisme et réconciliation

décembre 2009

Dans la vallée d’Elah de Paul Haggis et Redacted de Brian de Palma sont, parmi d’autres, deux films qui témoignent de la capacité américaine à s’emparer par la fiction de la situation irakienne. Mais ces films montrent aussi, après le traumatisme des photos d’Abou Ghraib, que les images du cinéma ne sont pas isolables de la circulation folle des images dans l’information et à travers les réseaux numériques.

Le 13 mai 2009, le président américain Barack Obama interdisait la publication d’une quarantaine d’images inédites des tortures perpétrées à Abou Ghraib. Cette décision tombait cinq ans presque jour pour jour après la parution des premières photographies et vidéos montrant les sévices infligés par des soldats américains à leurs détenus dans la tristement célèbre prison irakienne. Obama craignait que ces images n’enflamment l’opinion publique anti-américaine et ne mettent en grand danger les troupes engagées en Irak et en Afghanistan. Ces réticences étaient-elles justifiées ? Quels enjeux stratégiques la publication de ces images mettait-elle effectivement à risque ? Outre fournir des éléments de réponse à ces questions, cet article parcourt les champs médiatiques et culturels que les images de la guerre ont investis aux États-Unis et en Irak. Les productions visuelles transmis

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

MASSON Nicolas

Dans le même numéro

Retour sur Terre, retour à nos limites
Autour de Copenhague, l'impératif écologique
Changer les comportements : une utopie ?
La fin du productivisme et le déphasage de la gauche
Eco-métropole et ville durable, un nouvel urbanisme ?