Dans le même numéro

Carnet de route en Arménie. Lieux et fardeaux de la mémoire

juillet 2013

#Divers

Lieux et fardeaux de la mémoire

Parcourant les paysages d’Arménie, l’auteur fait le portrait d’un pays hanté par sa mémoire : le génocide de 1915 et le tremblement de terre de 1988 traversent encore les esprits des Arméniens. Tout comme le conflit territorial autour du Nagorny Karabagh, encore non résolu. Comme si l’Arménie indépendante, malgré le dynamisme de sa diaspora et de certains acteurs de terrain, demeurait alourdie par ce passé qui ne passe pas.

Le Caucase du Sud, Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie, n’est pas pour l’Européen la plus familière des destinations de voyage. Au cœur d’une géographie profondément remodelée depuis la chute du Mur en 1989, suivie par la mondialisation et les oléoducs qui traversent la région, le massif caucasien culmine dans le dos de notre continent. Il réside au-delà, ultramontain et proche malgré tout. Plus élevé que les Alpes, il surplombe le monde européen dans ses territoires compartimentés, la multiplicité de ses États et la diversité de ses histoires. Le Caucase du Sud prend désormais ses distances envers la Russie d’Europe impériale, présoviétique puis soviétique. Mais il s’écarte avec ou sans rupture, au fil d’une transit

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements