Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le revenu de base peut-il être universel ?

janvier 2017

#Divers

Le revenu de base universel (Rbu) fait partie de ces propositions dont on dit qu’elles sont généreuses et belles, pour ajouter aussitôt… mais ! Le « mais » insiste le plus souvent sur le financement très incertain et l’importante question de l’incitation au travail. Cette note considère le « mais » depuis un tout autre angle, en examinant deux des arguments jugés les plus forts par les partisans du Rbu, qui relèvent de la philosophie politique libérale. Il s’agit de l’absence de conditionnalité et de la simplicité, qu’un essayiste comme Gaspard Koenig, par exemple, met en avant dans sa défense du Rbu.

L’argument va ainsi pour la conditionnalité : l’aide sociale aux mal lotis repose à chaque fois sur la soumission de la personne aidée à des conditions d’éligibilité et de surveillance : sur les ressources, l’état du logement, la situation professionnelle, celle du ménage, l’état de santé, l’effort dans la recherche d’un travail,  etc. Comment comprendre cette intrusion dans les affaires de la personne ? C’est déprécier la liberté individuelle de chacun que de vouloir s’intéresser aux raisons pour lesquelles on tombe dans la pauvreté. On l’oblige à « quémander » alors que c’est son « droit ». L’impératif moral, d’un point de vue social, est avant tout d’aider. Aller au-delà comporte le risque

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

François Meunier

Auteur, chroniqueur, professeur associé à ENSAE Paris Tech, il a publié récemment Comprendre et évaluer les entreprises du numérique, Eyrolles - Institut Messine, 2017.

Dans le même numéro

Quand les idéologies se sont effondrées, quand l’utopie a perdu son pouvoir de contestation, quand l’histoire nous échappe, quand la catastrophe est imminente, alors revient le prophétisme. Avec une nouvelle maquette !