Dans le même numéro

L'université : une réforme réussie ? (entretien)

février 2012

#Divers

La loi sur l’autonomie des universités est présentée par le gouvernementcomme l’une des principales réussites du quinquennat de Nicolas Sarkozy.Qu’en est-il dans les faits ? Cette réforme a certes permis des évolutions,mais elle n’est pas allée assez loin pour donner lieu à une véritable transformationdu système universitaire français.

Esprit – Cinq ans après le vote de la loi relative aux libertés et aux responsabilités des universités (Lru), il est peut-être temps d’en faire un premier bilan. Dès le départ, on constate un paradoxe dans sa conception, puisqu’il s’agit d’une loi sur l’autonomie impulsée de manière centralisée par l’État, même si elle a rencontré, dans une certaine mesure, l’amorce d’un mouvement local, caractérisé dans certaines régions par la fusion des universités. Cette loi est issue d’une succession de plans et de projets, et a donné lieu à un certain nombre de problèmes, dont on peut se demander s’ils ne proviennent pas justement de ce paradoxe fondateur : une autonomie voulue par l’État. Une telle analyse vous semble-t-elle correspondre à la manière dont vous voyez la Lru ?

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !