Dans le même numéro

Actualité des prophéties bibliques ?

janvier 2017

#Divers

Les faux prophètes sont légion. Ce n’est pas nouveau : le cinéma américain ne les a jamais oubliés dans ses terres marquées du sceau biblique, en témoignent Elmer Gantry, le charlatan (1960), de Richard Brooks, ou le Malin de John Huston (1973), adaptation d’une œuvre de Flannery O’Connor. Mais les faux prophètes ne se résument pas à ces religieux en mal de pouvoir, qui épousent le visage de Satan ! Les faux prophètes, menteurs, séducteurs et bonimenteurs ne sont pas toujours des archaïques ; ils sont tout aussi nombreux chez les « modernes », dans l’arène politique ou dans l’univers de plus en plus comploteur et harceleur de la communication.

Mais aujourd’hui, les « vrais » prophètes sont bien rares : notre monde a renoncé aussi à la mise à l’épreuve de son histoire, sans laquelle le message prophétique perd son sens et ne peut être entendu. Ce renoncement accompagne une époque où le rapport au « lendemain » alterne brutalement entre le prévisible et l’imprévisible, où se succèdent « prophéties auto-réalisatrices » (une croyance/slogan qui fait l’affaire des marchés) et accidents universels. D’où le sentiment de catastrophe finale qui se répand. Ce n’es

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements

par MONGIN Olivier


Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012 Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques...

Dans le même numéro