Dans le même numéro

La France dans l'œil de Raymond Depardon

novembre 2010

#Divers

Après avoir parcouru la France pendant cinq ans et pris des milliers de photos, Raymond Depardon expose (jusqu’en janvier à la BnF) trente-six grands formats donnant son regard sur le pays. Cette exposition permet de mieux cerner l’art du photographe et documentariste, sa manière de regarder les choses depuis l’espace public, de photographier à partir d’un lieu qui n’a rien de remarquable sinon qu’il est commun à tous.

Après l’exposition conçue avec Paul Virilio, « Terre natale. Ailleurs commence ici », pour la fondation Cartier en 2008, Raymond Depardon présente à la Bibliothèque nationale de France, jusqu’en janvier 2011, des photos issues d’un voyage à travers la France, destinées à figurer et à identifier l’Hexagone1. Au prime abord, on a l’impression de retrouver Depardon, le style Depardon qui est un style voyageur, celui d’un homme de l’errance. À regarder à nouveau les photos composant le recueil Errance2 datant de 2000, on a l’impression, si l’on compare avec celles de l’exposition, que ce sont les mêmes photos qui ont été prises aux quatre coins du monde : des noeuds de circulation, des maisons isolées, des commerces,

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements

par MONGIN Olivier


Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012 Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques...

Dans le même numéro