Dans le même numéro

Aux bords de l'intime. Entretien

juil./août 2017

#Divers

Le sexe, comme le langage, est une expérience de la liberté et de l’au-delà. La vérité du désir était déjà contenue dans la « chair » chrétienne mais, désormais libérée de la tutelle des prêtres, elle peine toujours à se révéler sous la domination de la technique : poussée ou tension dans l’épreuve de l’existence.

Sex, like language, is an experience of freedom and the beyond. The truth of desire was already contained in the Christian “flesh” but, once freed from priests’ control, it struggles to reveal itself under the domination of technology: a push or tension in the experience of existence.

Dans votre dernier ouvrage, vous insistez sur le parallèle entre l’être désirant et l’être parlant 1. La pulsion sexuelle cherche un langage pour se dire en même temps qu’elle motive toutes sortes de discours qui visent à la rationaliser et à la maîtriser. Comme le notait Foucault, il y a une discursivité infinie du sexe qui fait que l’on en parle d’autant plus que l’on cherche à le réprimer. Qu’est-ce qui explique cette profusion de discours à propos du sexe ? Y a-t-il une sin

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements