Dans le même numéro

Une érotique transcendantale. Poèmes présentés par Jacques Darras

décembre 2014

#Divers

Une érotique transcendantale ?

Depuis 2010, les éditions P.O.L ont commencé de réunir l’œuvre écrite de Bernard Noël sous forme de trois épais volumes1. Vus de loin sur la table des libraires, leur format et leur couverture rouge les feraient presque confondre avec le Code civil. Une fois ouverts, aucune méprise ! D’ailleurs, nous n’osons l’image que par ironie. Rien de plus subversif de l’ordre établi, en vérité, que l’œuvre littéraire patiemment composée par Bernard Noël depuis la publication en 1969 du Château de Cène2, suivie de son interdiction et d’un procès en 1973. Ce roman valut en effet à son auteur les foudres de la censure, un bref passage par la Conciergerie et une réputation sulfureuse sur laquelle il s’est expliqué en 1984 dans un échange de lettres avec son ami écrivain Serge Fauchereau. Cette correspondance, reprise dans l’édition Gallimard du Château de Cène sous le titre la Pornographie, insiste sur le sentiment d’humiliation alors éprouvé par le poète, déçu que le sens politique de son ouvrage ait été occulté par son succès de scandale.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !