Dans le même numéro

Visiter Auschwitz en 2016

décembre 2016

#Divers

Un séjour à Cracovie nous a permis de visiter Auschwitz. L’abondance de la documentation en images sur les camps de concentration, et en particulier sur Auschwitz, peut décourager de se rendre encore en un lieu éprouvant pour nos habitudes touristiques, foncièrement tournées vers le beau, l’agréable, l’utile, le bizarre, le surprenant créés par l’homme, et le grandiose de la nature dans le monde entier. Le négatif et le mal, on préfère les fuir plutôt que les regarder en face. En tout cas, on a pu lire que des touristes évitaient durant leurs périples les enfers de la mémoire humaine – là où ils sont visibles, car ils restent volontiers dissimulés, pour des raisons d’État et d’autres.

Auschwitz se trouve à une soixantaine de kilomètres de Cracovie. Nous sommes partis tôt, un matin de fin octobre, pour nous rendre en minibus à Oświęcim et arriver à l’ouverture de ce que les guides touristiques appellent le « musée d’Auschwitz ». C’est étrange, et pour le moins limitatif : car si les baraques conservées renferment bel et bien des objets et des documents divers qui relèvent de la conservation muséale des traces précieuses d’une tragédie sans nom, donc de sa mémoire, c’est bien le lieu du crime lui-même qu’on vient visiter e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Une invitation à l’étude de l’islam pour en manifester la sagesse et la richesse, à l’encontre de son assèchement par certaines théologies et de son dévoiement terroriste.