Dans le même numéro

Vu du Kenya et du Cameroun : les ressorts d'une effervescence

Une comparaison entre deux pays africains éclaire le ressort des pratiques religieuses qui font le choix de Dieu pour obtenir et justifier des récompenses, à commencer par l’argent et la richesse.

Pourquoi le courant pentecôtiste semble-t-il prendre de l’ampleur en Afrique dans la vie religieuse de nombreux chrétiens ? Pourquoi des croyants sont-ils aspirés vers ces courants ? Que cherchent-ils ? À quelles attentes répondent ces mouvements ? Nous nous proposons d’examiner dans ce qui suit, sur la base d’une comparaison entre deux villes africaines, Douala (au Cameroun) et Nairobi (au Kenya), l’influence du pentecôtisme – en tant que courant religieux influençant divers mouvements – sur la vie sociale et politique de la cité1. Nous verrons que cette influence, assez forte, se « localise » ou se régionalise fortement en fonction de la tradition culturelle antérieure.

Être guéri, être protégé

En Afrique (qui ne fait pas exception sur ce point), la religion constitue pour beaucoup une sorte de « seconde famille ». En cas de problè

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

SERAPHIN Gilles

Dans le même numéro

L'Europe au bout de la sécularisation
La vague évangélique et pentecôtiste :
Amériques, Afrique, Asie…
Puissances de la foi, séductions du marché
Les pièges de l'Un : par-delà la foi et l'athéisme