Dans le même numéro

Le despotisme est-il toujours un mal ? La querelle de Voltaire et de Rousseau à propos de Pierre le Grand

février 2009

La querelle de Voltaire et de Rousseau à propos de Pierre le Grand

Nous faisons souvent remonter aux Lumières notre tradition de défense des libertés. Pourtant, au sein de celles-ci, l’éloge du « despotisme éclairé » était fréquent, en particulier sous la plume d’un de ses porte-parole, Voltaire. Si Rousseau paraît un meilleur défenseur des principes de la liberté, leur querelle est cependant loin d’être univoque… et leur héritage loin d’être monolithique.

ON évoque souvent l’héritage des Lumières, surtout dans le domaine politique. Les Lumières inviteraient en particulier à combattre le despotisme. Pourtant on voit Voltaire consacrer un ouvrage historique à Pierre le Grand et considérer très favorablement ce monarque qu’il qualifie lui-même de « despote ». On dira qu’il en va tout autrement de Rousseau, d’où la violente querelle entre les deux philosophes à propos du tsar. Cependant, à y regarder de plus près, on constate que le républicanisme de Rousseau n’est pas aussi vigoureux qu’on pourrait l’imaginer. À l’inverse, la correspondance de Voltaire révèle que sa sympathie pour Pierre Ier n’est pas aussi forte que les textes publiés le laissent croi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

SOKOLOGORSKY Igor

Dans le même numéro

De la possibilité de comparer les cultures
L'Occident dans une planète décentrée
Traduction et altérité : une querelle sur la Chine