Dans le même numéro

La Silicon Valley et son empire

octobre 2016

#Divers

À la fin du mois d’août 2016, les réseaux sociaux se sont emballés autour d’un article de Penny Kim initialement publié sur Medium, intitulé « Arnaquée par une start-up de la Silicon Valley1 ». Cette spécialiste du marketing y expliquait dans le détail son recrutement par WrkRiot, son déménagement pour les rejoindre, et la façon dont elle avait dû se battre ensuite pour être payée et obtenir les bonus qui lui avaient été promis, avant d’être finalement licenciée et obligée de les assigner devant l’équivalent californien du tribunal des prud’hommes. Son histoire ayant suscité l’intérêt des journalistes, une série d’articles s’en est suivie sur les multiples dysfonctionnements de WrkRiot : son Pdg, Isaac Choi, avait apparemment maquillé son Cv ; les fonds destinés à financer la société ne s’étaient pas matérialisés et l’argent utilisé provenait de sa famille ; la plupart des autres employés étaient des immigrés chinois dont le permis de résidence dépendait entièrement de cet emploi ; l’activité et la stratégie de WrkRiot avaient été redéfinies si souvent que personne ne semblait plus capable de décrire quels étaient ses objectifs, son marché ou ses produits ; et le directeur technique et cofondateur, Al Brown, découragé de voir

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements